Un groupe constitué de plus de trente anciens hauts dignitaires, incluant l’ancien président Joseph Michel Martelly, Jocelerme Privert, l’ex-premier ministre Evans Paul, ainsi que d’autres personnalités, est convoqué pour être interrogé par le juge d’instruction Al Duniel Dimanche. Les questions portent sur des affaires en lien avec des soupçons de pratiques corrompues.

by Mapou News Haiti
7 views
44a3f4df Fe6f 4796 981b 2db1b49d7348

Le magistrat instructeur Al Duniel Dimanche a émis pas moins de 36 mandats à l’encontre de deux anciens présidents haïtiens, Joseph Michel Martelly et Jocelerme Privert, les accusant de complicité dans des affaires de corruption. De plus, huit anciens premiers ministres, dont Jean Max Bellerive, Laurent Lamorhe, Evans Paul, Joseph Jouthe et Jean Michel Lapin, ainsi qu’une quinzaine d’anciens ministres tels que Fritz Caillot, le docteur Florence Duperval, Wilson Edouard et Joaceus Nadère, ainsi que plusieurs parlementaires comme Willot Joseph, Francisco Délacruz et Clovis Obas, sont également sommés de comparaître devant le juge d’instruction suite aux révélations faites par l’unité anti-corruption (ULCC).

En ce qui concerne Kenton Louis, directeur général du Centre national d’équipement (CNE), et l’ancien DG Jude Célestin, ayant déjà refusé une première convocation, le juge a ordonné leur arrestation afin qu’ils soient contraints à comparaître devant lui. La justice haïtienne affirme sa ferme volonté cette fois-ci de lutter contre tous ceux, corrompus ou corrupteurs, qui entravent le bon fonctionnement de l’administration publique.

Cet article a été rédigé et publié par Renan Toussaint, un journaliste multimédia.

Voir Aussi