Position du conseil national de la société civile Haïtienne par rapport au conflit Dominicano-Haitien

by Mapou News Haiti
4 views

Port-au-Prince, le 14 septembre 2023

Le Conseil National de la Sociéte civile Ayitienne (CNSCA) a appris avec consternation la décision de la République Dominicaine de fermer ses frontières avec la République d’Haïti à partir du 15 septembre prochain, alors qu’une délégation haïtienne a été à la chancellerie dominicaine pour rencontrer leurs homologues de la commission binationale, autour des réprésailles impliquant les deux peuples sur le partage de la rivière massacre.

En effet, le CNSCA dénonce cette décision arbitraire des autorités dominicaines qui ne fait que violer le droit du peuple haïtiens et piétiner les conventions internationales en la matière auxquelles les deux pays ont souscrits. De plus, ce comportement désinvolte de la République Dominicaine viole le protocole d’accord du 21 janvier 1929 autorisant le plein droit à la République d’Haïti tout comme à la République Dominicaine de faire des prises à la rivière massacre, car elle appartient aux deux pays. En agissant ainsi, la République Dominicaine nie sa relation diplomatique avec la République d’Haïti, et du coup, s’attaque à la souveraineté du peuple haïtien. C’est une incidence diplomatique grave!

À cet effet, le Conseil National de la Sociéte civile Ayitienne invite les autorités haïtiennes à tout mettre en oeuvre pour protéger les intérêts du peuple haïtien et exiger aux autorités dominicaines le respect de l’accord de 1929 favorisant l’entier droit aux deux pays d’exploiter la rivière qu’ils partagent avec équité comme le stipule ledit accord. Par ailleurs, le CNSCA se solidarise avec le peuple haïtien dans cette bataille et soutient toute démarche du gouvernement afin que les travaux pour la réalisation du canal se poursuivent et s’acheminent.

Le déplacement de la délégation haïtienne en terre voisine pour rencontrer leurs homologues afin de se retrancher l’affaire selon les normes traduit la volonté du peuple haïtien de prendre le chemin du dialogue en vue d’éviter un délitement des liens qui unissent les deux peuples. Mais nous ne tolèrerons pas de telle impertinence de la part des autorités dominicaines car nous sommes une nation souveraine et indépendante, nous avons le droit d’exploiter nos ressources naturelles comme bon nous semble sans aucune contrainte. Touefois, le CNSCA demande au gouvernement haïtien de tout faire pour faire respecter le droit du peuple haïtien et protéger ses intérêts.

Joseph Domingue ORGELLA
Coordonateur National du Conseil National de la Sociéte civile Ayitienne (CNSCA)

Leave a Comment