Les autorités marocaines ont démantelé un réseau de trafic de bébés, impliquant des agents des forces de l’ordre, des médecins et des infirmières parmi les personnes appréhendées. Les suspects étaient en collusion avec des mères célibataires pour commercialiser leurs nouveau-nés auprès de familles cherchant à adopter.

by Mapou News Haiti
3 views
Img 4996

La police marocaine signale que 30 individus sont suspectés d’implication dans le “trafic de nouveau-nés” ou d’ “participation au chantage en vue de fournir des services de santé publique”, selon les informations publiées par l’agence de presse MAP.

Une source sécuritaire de la MAP a révélé que parmi les suspects actuellement détenus par la police, figurent 18 agents de sécurité, 1 médecin, 2 infirmières, ainsi que d’autres individus du secteur de la santé et d’autres domaines.

La loi ne précise pas le nombre de bébés impliqués dans ce trafic.

Les autorités soupçonnent que certaines des personnes visées par les charges “ont agi en tant qu’intermédiaires dans la vente de nouveau-nés, collaborant avec les mères des enfants et recevant de l’argent au lieu de permettre aux familles d’adopter ces bébés”.

L’opération, coordonnée par la police judiciaire de la ville de Fez en collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), s’est révélée d’envergure. 

Elle a permis la saisie de médicaments que les patients ne devraient obtenir que sur ordonnance, ainsi que de matériel médical et d’une somme d’argent.

Voir Aussi

Leave a Comment