Le Kenya maintiendra son engagement dans la mission de sécurité en Haïti malgré la récente décision du tribunal

by Mapou News Haiti
6 views
Img 2174

Le président William Ruto a affirmé à l’agence Reuters ce mardi 30 janvier 2024 que le Kenya continuera de diriger une mission de sécurité approuvée par l’ONU en Haïti, malgré le blocage du déploiement par un tribunal de Nairobi la semaine dernière.

La force internationale, financée par les États-Unis vise à combattre les violences des gangs en Haïti, ayant entraîné la mort de près de 5 milles (5000) personnes l’année dernière. 

La mission a été remise en question après qu’un tribunal kenyan a jugé inconstitutionnel le déploiement de soldats dans des pays étrangers sans un “accord de réciprocité” avec le pays hôte.

Ruto a déclaré qu’Haïti avait sollicité de l’aide il y a plusieurs mois et qu’une demande officielle attendue prochainement, répondra à la demande de la Cour. 

Il a souligné que le tribunal propose différentes options favorisant une approche bilatérale plutôt que de passer par le Conseil national de sécurité et le Parlement.

En 2022, face à l’escalade des violences des gangs, Haïti avait demandé de l’aide sans succès, de nombreux gouvernements étrangers hésitant à soutenir un gouvernement haïtien non élu. 

En juillet 2023, le Kenya a finalement accepté de prendre en charge la mission, promettant un millier de policiers en solidarité envers le pays qu’il considère comme un frère.

Outre le Kenya, les Bahamas, Antigua-et-Barbuda, et la Jamaïque ont accepté de fournir des policiers, tandis que les États-Unis promettent 200 millions de dollars pour le déploiement. 

Les Nations Unies ont récemment publié un rapport indiquant une augmentation de 119 % des décès liés aux violences des gangs en 2023 par rapport à 2022, avec encore 3 000 personnes kidnappées.

Voir Aussi

Leave a Comment