Haiti/ Société-Le gouvernement haïtien a orchestré, lors de la journée du mardi 21 novembre 2023, un séminaire spécifique dédié à l’analyse et à la discussion approfondie de la problématique touchant la victimisation des femmes et des jeunes filles, cibles de différentes formes de violences de nature physique ou psychologique, perpétrées par divers acteurs de la société.

by Mapou News Haiti
167 views
2986d9cf Fb6b 4282 Aa88 35ad3c6f99f0

L’atelier en question bénéficie d’un soutien technique et financier essentiel de la part de Sportlight, une entité rassemblant non seulement le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Union européenne, mais aussi le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ainsi que divers autres acteurs.

Madame Sophie Havyarimana, en qualité de représentante adjointe d’« ONU Femme » en Haïti, a explicitement souligné l’objectif primordial consistant à renforcer les capacités des dispensateurs de services destinés aux femmes et aux filles souffrant de violences basées sur le genre (VBG), dans le but d’élaborer un instrument permettant de recueillir des données administratives, à destination du Ministère de la Condition féminine et des Droits de la femme (MCDF).

Par ailleurs, la Ministre de la Condition féminine et des Droits de la femme, le Docteur Sofia Loreus, a énoncé que cette initiative permettra à l’État de réagir de manière plus prompte tout en assurant une protection accrue aux femmes et aux filles victimes de violences.

Il est à noter que Sportlight se compose d’un conglomérat d’entités organisationnelles unies dans le but de mobiliser des ressources financières pour lutter contre les violences infligées aux femmes et aux filles en Haïti.

Cet article a été rédigé et diffusé par Renan Toussaint.

Voir Aussi

Leave a Comment