Haiti politique-Aucun indice probant ne transparaît quant à la conclusion éventuelle d’un nouvel accord entre le gouvernement en place et l’opposition politique, dans les jours précédant la date cruciale du 7 février 2024. Cette échéance marquerait la remise du pouvoir par le Premier ministre Ariel Henry conformément aux dispositions stipulées dans l’accord du 21 décembre 2022.

by Mapou News Haiti
101 views
28cc7d38 4835 4a83 B816 3c4b42f93b2f

Dans un contexte de montée des tensions à travers Haïti, précédant de quelques jours la date fatidique du 7 février 2024, marquant officiellement la fin de l’accord du 21 décembre 2022 et le remplacement attendu du Premier ministre Ariel Henry par un gouvernement élu, les membres de l’opposition politique, représentés par le collectif du 30 janvier, les signataires de la déclaration de Kingston, et divers autres acteurs, soulignent l’impasse du processus de dialogue entre le pouvoir en place et l’opposition. Certains membres de l’opposition, actuellement en phase de mobilisation, expriment leur ferme volonté d’exiger la démission d’Ariel Henry. Himler Rebu, parmi les protagonistes, affirme que le Dr Ariel Henry ne pourra maintenir sa position au-delà du 7 février 2024, même en bénéficiant du soutien international, notamment des États-Unis.

De son côté, l’ancien député Serge Jean Louis, coordonateur général de la Force Nationale pour la Démocratie (FND), avance l’idée que les problèmes actuels découlent du dysfonctionnement des institutions, en particulier de la présidence. Il plaide en faveur d’une réorganisation exécutive bicéphale, avec un président et un Premier ministre, pour succéder à Ariel Henry, estimant que cela permettrait de mettre fin aux mensonges continus infligés au peuple haïtien.

Parallèlement, les signataires de l’accord du 21 décembre 2022 signalent des efforts en cours visant à explorer la possibilité de conclure un nouvel accord politique avec l’opposition. Les pourparlers, bloqués depuis décembre 2023 après une dernière tentative impliquant des personnalités éminentes de la CARICOM, n’ont jusqu’à présent abouti à aucune résolution significative.

Cet article est rédigé et publié par Renan Toussaint/ un journaliste multimédia

Voir Aussi

Leave a Comment