Haiti/Insécurité-La force policière en Haïti a récemment communiqué sur la capture du deuxième commandant opérant sous la bannière du gang Bon Repos, ainsi que l’appréhension d’un individu affilié au groupe criminel Kanaran. Parallèlement, elle a affirmé son engagement à démanteler un contingent de malfaiteurs ayant établi leur emprise sur le secteur de Mariani, soulignant la nécessité pressante d’intervenir.

by Mapou News Haiti
152 views
7961367b 4ce8 4d32 9e88 151f9360170a

Après une série d’incursions menées par des individus armés ayant instauré leur contrôle et procédé à l’extorsion des citoyens fréquentant Mariani, une localité située dans la commune de Gressier, au sud de l’entrée et de la sortie de Port-au-Prince, les autorités policières ont fait savoir qu’elles ont déployé plusieurs unités spécialisées dans cette zone dès le début de la semaine. Ce déploiement vise à contrer de manière directe les activités des groupes armés et à sécuriser une population provenant de quatre départements distincts – Sud-Est, Nippes, Sud, Grand’Anse – qui empruntent cette route avec une confiance préalable.

D’après les informations relayées par la coordination presse et relations publiques de la PNH, plusieurs individus considérés comme des bandits ont déjà été grièvement blessés, voire tués, lors des échanges de tirs avec les forces de l’ordre dans cette région.

Les autorités policières insistent sur le fait que ces opérations ne seront pas interrompues, et elles comptent maintenir leur présence à Mariani afin de garantir la fluidité du trafic routier et de permettre aux citoyens d’exercer leurs activités quotidiennes en toute liberté.

Parallèlement à ces événements, les forces de l’ordre ont appréhendé Bruno François, identifié comme le second chef du gang actif à Bon Repos, dans la commune de la Croix-des-Bouquets, dans le cadre d’une opération policière. La police avait émis un mandat de recherche active à l’encontre de ce présumé bandit, impliqué dans des actes associés à des délits en bande organisée, des vols et des troubles à l’ordre public, aux côtés de ses complices Kadya et Maken. Ces individus sont connus pour leur implication dans plusieurs actes de criminalité enregistrés dans les quartiers Moleillard 20 et Ti Bòb.

En outre, les autorités ont également confirmé l’arrestation de Lisias Alex, membre du gang Canaran, pour des accusations de viol. Il est actuellement interrogé par les enquêteurs de la DCPJ, selon les déclarations du bureau de coordination de presse et de relations publiques de la PNH.

Cet article est publié par Renan Toussaint

Voir Aussi

Leave a Comment